To the main content

DAS

Management de la communication

Lecturers

Marie-José Auderset

Marie-José Auderset est codirectrice de Microplume sàrl. Elle est chargée de cours Communication à la Haute École d’Ingénieurs et d’Architectes de Fribourg. Elle anime des formations à la communication – prise de parole en public, médiatraining et écriture efficace notamment. Elle anime des sessions de formation à la CUSO, Conférence Universitaire de Suisse Occidentale, notamment les cours « Présenter sa thèse devant le public » et « Ma thèse en 180 secondes ». Elle collabore avec des entreprises et des institutions, pour leur communication globale, pour la rédaction de textes, rapports annuels notamment, et pour l’élaboration et la rédaction de sites internet. Elle conçoit des expositions, des événements et autres réalisations (performances, portes ouvertes, audioguides, films vidéo) qui mettent en valeur des institutions et leurs collaborateurs.
Ayant travaillé durant 18 ans à RTS – Radio, Marie-José Auderset a toujours montré un vif intérêt dans la transmission d’informations spécialisées à destination du grand public, notamment la vulgarisation scientifique et sociétale. C’est dans ce cadre qu’elle a publié une vingtaine d’ouvrages pour la jeunesse et pour adultes, notamment « Adolescence », « Les drogues, un piège », « L’ado en famille », aux éditions De La Martinière, « Moi, je viens d’où ? » (avec Albert Jacquard), aux éditions du Seuil, « Brûlures profondes » aux éditions Favre.

Ludovic Chenaux

C’est en 2012, avec seulement 6 mois d’expérience en agence dite « classique » que Ludovic Chenaux décide de créer Up to you. Autodidacte avec un grand sens de l’entreprenariat, il a rapidement senti l’avènement de ces nouveaux médias alors que Facebook commençait tout juste à déployer ses outils professionnels. Aider les entreprises dans leur déploiement numérique a dès le début été le coeur de métier de l’agence. Créer du contenu de qualité et formaté à ces nouveaux feeds et générer de la valeur quantifiable pour ses clients ont rapidement été les leitmotiv de Up to you. Comptant aujourd’hui plus de 35 collaborateurs et présent sur 3 sites en Suisse romande (Fribourg, Etoy et Martigny), Up to you a réussi à s’imposer comme l’un des leaders dans son domaine. Elle accompagne au quotidien de nombreuses PME, multinationales, personnalités, institutions ou autres associations.

Nicolas Capt

Associé fondateur du Cabinet Quinze Cours des Bastions, Nicolas Capt est un spécialiste reconnu en droit des médias et des technologies. En 2016, il a été élu par le magazine alémanique Bilanz l’une des 100 personnes (digital shapers) qui font le numérique en Suisse ; il a figuré, en 2015, dans le palmarès annuel des « 100 personnalités qui font la Suisse romande ».

Nicolas Capt s’est notamment spécialisé dans les questions liées à la gestion de la réputation, au droit des médias et à la protection des données. Il donne régulièrement, en Suisse et dans le monde, des conférences dans le domaine du droit des médias et des technologies avancées ; il intervient ponctuellement dans des médias de premier plan et publie de façon très régulière. Nicolas Capt assume des charges d’enseignement au sein de la formation continue à la Haute école de gestion de Fribourg et au Centre de Formation au Journalisme et aux Médias (CFJM) à Lausanne.

Il est membre de nombreuses associations professionnelles dont l’Ordre des avocats de Genève, le CEDIDAC (Centre du droit de l’entreprise de l’Université de Lausanne), le Club suisse de la presse et l’Association suisse des journalistes spécialisés AJS.

Eric Décosterd

Après des études de droit et de sciences politiques à l’Université de Lausanne et quelques missions pour le CICR, Eric Décosterd a rejoint le groupe CIBA-Geigy à Bâle. Basé à Abidjan, il a eu l’occasion de diriger pendant quelques années les opérations de ce grand groupe pharmaceutique. Sa responsabilité englobait les 13 pays d’Afrique subsaharienne francophone. Après un passage à Paris il reprend depuis Bâle une responsabilité globale pour le marketing. Au moment de la fusion Novartis, il entre au comité de direction mondial de Novartis Consumer Health. En 2000, il saisit l’opportunité de passer de l’économie au milieu académique en reprenant le poste de Professeur de Marketing et stratégie à la HEG Fribourg. Il met également sur pied l’Executive MBA en trois langues, qui devient rapidement la référence en Suisse. A côté du EMBA, Eric Décosterd a mis en place différents programmes de formation postgrade sous forme CAS (Certificate of Advanced Studies) : CAS en gestion d’entreprise, en gestion de projet, en supply chain management, en communication institutionnelle, en rédaction stratégique, dans lesquels il intervient régulièrement. Tous ces programmes sont caractérisés par une orientation très pratiques et par une prise en considération de l’aspect multiculturel.

Magali Dubois

Transmettre, communiquer, vulgariser : de puissants moteurs qui alimentent ma vie professionnelle depuis plus de 25 ans. Je débute à l’Académie suisse des sciences humaines et sociales et au Service de communication de l’Université de Neuchâtel. Premières expériences de rédaction, publishing et relations médias. Pour suivre, une étape de 13 ans au Bureau de prévention des accidents. J’y élargis ma palette dans le domaine de la communication institutionnelle et assume des responsabilités managériales. Puis, cap sur la section fribourgeoise de l’Association Lire et Ecrire que je dirige durant 4 ans. Au programme : recherche de fonds, collaborations étroites avec l’Etat et les institutions partenaires, défense des intérêts du public de l’Association.

Cheffe de mandats chez RADAR RP depuis 2021, je m’adonne désormais à la vulgarisation et à la communication en science et en santé. Parallèlement, la Haute école de gestion de Fribourg m’a confié de bien belles missions : celle de diriger le CAS en Rédaction stratégique et d’intervenir, en tant que chargée de cours et experte des travaux de diplôme, dans le DAS de Management de la communication et le CAS de Gestion d’entreprise.

Cédric Garrofé

Après des études en marketing puis en communication politique, Cédric Garrofé rejoint 20 Minutes France en mai 2011 pour développer les réseaux sociaux du média. Il prend également en charge la communauté des blogueurs tout en suivant une formation au CFPJ (Centre de formation et de perfectionnement des journalistes) de Paris. L’occasion de s’initier à l’écriture journalistique et publier ses premiers articles. En décembre 2015, il rejoint «Le Temps» pour lancer le pôle social du média (réseaux sociaux, blogs, événements). L’objectif ? Créer du lien avec les lecteurs et en acquérir de nouveaux à une époque où le grand public a intégré l’idée d’une presse gratuite. Il remporte un Online Journalism Awards en 2017 avec la rédaction web du «Temps» puis le Prix Suva des Médias 2018 pour «Une semaine sans smartphone», une expérience atypique de déconnexion réalisée à partir des réseaux sociaux avec les lecteurs du média.

Jean‐Blaise Held

Jean‐Blaise Held dirige, avec Marie‐José Auderset, MicroPlume, le savoir‐informer sàrl. Cette microentreprise déploie diverses activités : formation à la communication ‐ prise de parole en public, médiatraining et écriture efficace notamment ‐ création de textes et communication globale. Jean‐Blaise Held est en outre chargé de cours au Département des sciences de la communication et des médias de l’Université de Fribourg où il enseigne l’introduction aux relations publiques, l’écriture web, et la communication stratégique. Par ailleurs, il est aussi chargé de cours à la Haute école d’ingénieurs et d’architectes de Fribourg. Jean‐Blaise Held a été rédacteur en chef des Cahiers protestants, revue bimestrielle de réflexion, durant 4 ans. Ancien journaliste à la Radio romande pendant plus de vingt ans, il est coauteur de plusieurs livres, notamment «Vivre à 16 ans», «Adolescence», «Les drogues, un piège», éditions de La Martinière, Paris.

Mathias Humery

Après des études de Lettres à l’Université de Lausanne, avec spécialisation en géographie, Mathias Humery a démarré sa carrière professionnelle en 2000 en tant que chef de projets au sein de l’institut d’études économiques et sociales M.I.S. Trend (Lausanne et Berne), qu’il n’a plus quitté depuis. Tout d’abord principalement en charge de projets dans le domaine commercial, il a ensuite plus particulièrement pris la responsabilité de mandats dans le domaine institutionnel et dans les sciences sociales. Il est notamment responsable depuis 2005 du Panel suisse de Ménages, l’une des plus importantes études de Suisse et qui consiste à interroger chaque année depuis 1999 toutes les personnes âgées d’au moins 14 ans au sein de quelques 8'000 ménages, soit environ 12'000 interviews annuelles par téléphone, en face-à-face ou par Internet. En 2011, il est devenu directeur de l’institut après l’avoir racheté, avec quatre autres associés.

Ignace Jeannerat

Homme de médias et de communication, Ignace Jeannerat est aujourd’hui chef ad interim du Service communication et porte-parole de Genève Aéroport.

Auparavant, de 2016 à 2019, il a été responsable de l’information de la Caisse Inter-Entreprises de Prévoyance Professionnelle (CIEPP).

Il est par ailleurs un professionnel expérimenté du journalisme (trente années d’activités et d’encadrement notamment au Pays, dans le Jura, sa région d’origine, puis au Journal de Genève & Gazette de Lausanne et au Temps où il a été rédacteur en chef adjoint pendant 17 ans).

Il est titulaire d’une licence en sciences politiques de l’Université de Lausanne.

 

Christian Kellenberger

Après avoir effectué l’Ecole Hôtelière à Genève et exercé le métier d’assistant RP, Christian Kellenberger s’est mis à son compte en 1996 en créant l’agence sofa communication à Bienne. Depuis 20 ans, il réalise avec son équipe divers mandats dans les domaines de l’événementiel et des RP en Suisse. Il fût entre autres le gérant de l’un des premiers café Internet du pays (cyberhouse), il façonna l’un des grands centres événementiels national (Espace Hippomène) et s’impliqua pour la relève tennistique suisse. En 1998, il participe au cours DIRCOM et clôture ses études avec les diplômes fédéraux de Conseiller RP et Chef de publicité. En 2002, il devient le co-fondateur et le Directeur du Festival du Film Français d’Helvétie (FFFH) qui connaîtra sa 12e édition en 2016. Ce projet culturel lui vaudra quelques récompenses comme le Swiss PR-Award à Davos, l’Edi.15 à Zürich ou le Prix du Groupe des Ambassadeurs francophones à Berne. À titre personnel, il est nommé «Biennois de l’année» en 2015 par l’hebdomadaire Biel-Bienne à travers un Jury indépendant et obtint la distinction honorifique de «Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres» décernée par le Ministère de la culture française. Il fait partie du CAS depuis les prémisses où il enseigne la stratégie événementielle et exerce la fonction d’expert pour les examens oraux.

Stéphane Koch

Stéphane Koch

Au bénéfice d'un titre de Spécialiste en Relations publiques (SAWI/SPRI) et d'un MAS en lutte contre la criminalité économique, Stéphane Koch est aussi membre du comité scientifique du MAS en Intelligence économique et veille stratégique de la HEG de Genève. Au niveau associatif, il a été actif pendant plus de 10 ans au sein du comité de la Société Romande de Relations Publiques. La transformation numérique de la société et ses impacts, tant au niveau humain qu'à celui des entreprises ou des organisations, sont au cœur de son métier. La dématérialisation des services, les médias et réseaux sociaux ont multiplié et amplifié les facteurs de crises, tout en y ajoutant une dimension hautement émotionnelle. Aujourd'hui, chaque employé est constitutif de la bonne ou mauvaise réputation de son entreprise ou organisation. Tout comme sa propre empreinte numérique est constitutive de sa crédibilité au niveau professionnel. Pour être en mesure d'anticiper et gérer les crises actuelles, il est devenu essentiel d'avoir la capacité d'identifier et de comprendre les cyber risques, que ça soit dans leur dimension humaine ou technologique, et l'impact qu'ils peuvent avoir sur sa réputation ou celle de son entreprise. Il s'agit donc d'être proactif plutôt que juste réactif. À cet effet, la maîtrise des canaux de communication, dont ceux des plateformes sociales, est devenue vitale. Pour en savoir plus sur lui: www.JustGoogleMe.click

Vincent Lusser

Vincent Lusser a rejoint le département de l’aménagement, du logement et de l’énergie de l’Etat de Genève en 2011 en tant que secrétaire général adjoint pour la promotion des grands projets, après avoir travaillé dans le secteur humanitaire, notamment dans plusieurs fonctions de communication publique et interne. Dans le cadre ses fonctions actuelles, il développe la communication accompagnant les processus de concertation, permettant à la population de s’approprier de manière plus simple les projets d’urbanisme et de mobilité de Genève. Avec plusieurs partenaires, il organise des événements comme la « Quinzaine de l’urbanisme », qui vise à développer le dialogue entre acteurs publics, professionnels et académiques. Vincent Lusser est également responsable de la communication interne du département. Titulaire d’un master en management de la communication, il intervient dans le cadre de formations de l’Etat de Genève et enseigne la communication des organisations à but non lucratif et de service public dans le cadre du DAS en Management de la communication de la Haute école de gestion (HEG) de Fribourg et de la Société Suisse de Relations Publiques (SPRI).

Sophie Meisser

Ingénieure en environnement de formation, Sophie Meisser a débuté sa carrière comme assistante scientifique à l’Institut de génie de l’environnement de l’EPFL puis comme responsable environnement à Genève Aéroport. Entre 1999 et 2002 elle s’ouvre à de nouveaux horizons en travaillant successivement pour une startup internet et pour le groupe de télécom britannique Cable & Wireless Communications.

Entre 2002 et 2014, elle travaille pour l’Etat de Genève où elle occupe les postes de responsable de la gestion des déchets et d’attachée de direction à l’office cantonal de l’environnement. Elle retourne ensuite durant 6 ans à Genève Aéroport en tant que responsable du service environnement. Elle y initie notamment une commission de développement durable qu’elle préside jusqu’en 2018. Elle rejoint les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) en juin 2020 où elle est en charge du pôle « Responsabilité sociale et environnementale ».

François-Xavier Paccaud

François-Xavier Paccaud

Ingénieur agronome de formation, au bénéfice d’un doctorat de l’École polytechnique de Zürich, François-Xavier Paccaud s’est reconverti à la communication au milieu des années 90, obtenant au passage un Diplôme fédéral de relations publiques. Porte-parole de l’agriculture vaudoise durant de nombreuses années, il s’est spécialisé dans la communication politique au sens large, au lobbying en particulier. Ayant quitté le monde associatif, il a, durant quelques années, œuvré en agence gérant des dossiers économico-politiques pour des coopératives agricoles européennes. Ce travail a nécessité bon nombre de voyages, principalement en Asie, ce qui lui a permis de faire ses armes dans l’art de la négociation. Il a poursuivi sa carrière en tant que responsable de la communication de la Ville de Gland. Il enseigne la communication politique et le lobbying dans le CAS en Rédaction stratégique et le DAS en Management de la communication depuis le lancement de ces deux formations. Aujourd’hui en retraite, il a épousé un nouveau métier, celui d’écrivain. C’est en décembre 2021 qu’est paru son premier roman: La Conspiration Gaspard.

Jean-Yves Pannatier

Après des études commerciales, Jean-Yves Pannatier s’est spécialisé dans les domaines de la communication, du marketing et de la publicité. Il est au bénéfice des diplômes fédéraux de conseiller en relations publiques et de conseiller en communication marketing. Il a complété sa formation par l’obtention du diplôme de directeur de communication (Spri&Sawi) et Diploma in marketing communications (International Advertising Association).

Il débute sa carrière pour le compte de l’administration fédérale en suisse alémanique avant de rejoindre le domaine du commerce de détail. Ensuite, il œuvre pour le compte d’une société hydroélectrique valaisanne en qualité de responsable de l’information et des relations publiques. Après un bref passage au sein d’une interprofession agricole, il intègre le secteur bancaire en devenant le responsable marketing du siège valaisan d’une banque helvétique. Plus tard, il rejoint la Banque Cantonale du Valais (BCVs) pour ne plus la quitter. Engagé comme responsable marketing réseau, il pilote rapidement le département marketing & communication qu’il met sur pied. Ensuite, des responsabilités en matière de canaux de distribution, de banque directe, de controlling vente et de management des produits lui sont confiées. Enfin, il prend la responsabilité du département retail (banque de détail). En 2015, il change d’activité au sein de la BCVs pour diriger la région de Sion. Et depuis, le 1er janvier de cette année, il conduit la région du Valais central, l’une des trois régions constituant le réseau de la Banque Cantonale du Valais.

Olivier Perez Kennedy

Olivier Perez Kennedy a fondé Enigma en 2008 en pleine crise économique, et naturellement il a dû apprendre rapidement à optimiser les budgets. Toujours passionné par les nouvelles technologies, il les a utilisées pour créer des succès au moyen des médias sociaux ou en exploitant les formidables capacités du SEO. Pour autant, Olivier Perez Kennedy n'a jamais été un technicien, mais toujours un entrepreneur, créant des campagnes résolument humaines, dont il aimerait être la cible. Mais plus important encore, et peut‐être plus étonnant, il s'est attelé à la création d'un laboratoire réunissant les activités de recherche de l'agence, l'Enigma Lab. Olivier Perez Kennedy a été directeur de communication pendant un an avant d'ouvrir Enigma. À part Enigma, il n'a jamais travaillé en agence, ce qui explique peut‐être l'originalité de cette dernière. Enigma compte aujourd'hui 20 employés sur deux sites, entre Genève et Berne. Enigma travaille en 10 langues et sur 20 pays. Parmi les clients, aussi bien de grands groupes comme PwC, Nestlé, Danone ou Victorinox, que des PME ou des startup. Enigma remporte tous les ans plusieurs prix prestigieux en branding, en digital ou en publicité. Depuis le début de l'année 2015, Enigma est passée entièrement sur le Cloud pour offrir plus de flexibilité à ses collaborateurs, tout en améliorant la relation avec ses mandants.

Laurent Pittet

Licencié en Lettres (Genève, Bruxelles et Philadelphie), Laurent Pittet a étudié la sémiologie, la linguistique et la littérature, avant de passer le Diplôme SAWI/ISRP de Directeur de communication, et le Diplôme fédéral de Conseil en communication (ex‐Chef de pub). Au bénéficie de près de 20 années d’expérience en communication auprès de petites et moyennes entreprises, il a fondé sa propre agence de conseil en 2007, Pittet Communication SA, basée à Genève et à Lausanne, et spécialisée dans le corporate branding et la communication de marque. Attaché à la défense du métier et de sa bonne pratique, Laurent Pittet a été président de la Société romande de relations publiques, et enseigne la communication dans divers instituts spécialisés (SAWI, SPRI). Passionné de voyage et de culture, il crée, en 2016, dans le cadre de ses activités de brand content, Roaditude – revue francophone de la route, un mook semestriel distribué à un niveau international.

Olivier Rappaz

Après une licence ès sciences politiques de l’Université de Lausanne et un début de carrière comme journaliste à la Correspondance politique suisse à Berne, Olivier Rappaz a intégré il y a une trentaine d’années le monde des relations publiques. Il a exercé ses activités de conseils en communication institutionnelle d’abord en intégré pendant huit ans à l’Etat-major de la Banque Cantonale Vaudoise. En 1998, il a bifurqué dans le conseil externe et créé en 2002 son propre bureau : Cadence Conseils à Lausanne, actif dans la stratégie, la gestion de crise, les relations médias et le rédactionnel. Olivier Rappaz a œuvré de nombreuses années au sein de la direction du spri (Institut Suisse de Relations Publiques). Actuellement, il dirige le DAS en Management de la communication de la Haute école de gestion Fribourg et intervient désormais comme chargé de cours et expert aux examens dans le cadre du CAS en rédaction stratégique. Il assume également une charge de cours dans le CAS Public Affairs et Lobbying piloté par la Haute école de gestion Arc. Parallèlement, il assume notamment des charges de cours en management de la communication pour l’Executive MBA et le CAS Gestion d’entreprise (HEG Fribourg), ainsi que dans le MAS en gestion des institutions de santé (Unige) et le diplôme fédéral de directeur-trice d’institutions psycho- et médico-sociales (HevivA). Son enseignement est centré sur la capacité à réfléchir juste pour délivrer les bonnes solutions en communication, une discipline hors du champ des sciences exactes.

Florence Renggli

Florence Renggli, économiste de formation, est au bénéfice d’une longue expérience en communication institutionnelle aussi bien dans le secteur privé que public. Elle a occupé de nombreux postes à responsabilités au niveau international au sein de l’IMD, du Swatch Group et a également piloté une grande agence de communication spécialisée dans le luxe et l’horlogerie. Par la suite, elle a acquis une vaste connaissance du milieu hospitalier en dirigeant la communication de l’Hôpital du Valais, celle de l’Ensemble Hospitalier de la Côte et en gérant divers mandats pour le CHUV, LA Fondation Asile des Aveugles et la Clinique de La Source, notamment. Aguerrie à la gestion médiatique, elle a aussi assumé la fonction de porte-parole multilingue de l’EPFL. Plus récemment, elle a piloté le projet Marque Vaud pour le Département de l’Economie et de l’Innovation du canton de Vaud sous l’égide du Conseiller d’Etat Philippe Leuba. Grande spécialiste de communication de crise, elle conseille et apporte assistance stratégique aux plus hautes instances décisionnelles (Conseil d’Administration et Direction générale) de plusieurs entreprises romandes.

Claire-Lise Rimaz

Directrice romande de Swiss Leaders et membre de la direction générale depuis 2018, Claire-Lise Rimaz est également la cheffe de projet de l’initiative nationale Sustainable Leaders. Auparavant, elle a travaillé à Paris pour Suisse Tourisme en tant que directrice adjointe et responsable marketing puis responsable des relations publiques.

Elle a également occupé différentes fonctions managériales en Suisse romande et alémanique dans les secteurs des médias et de l’évènementiel. Titulaire d’un brevet fédéral en marketing et d’un diplôme fédéral de spécialiste en communication, elle se perfectionne actuellement en management & leadership durable.

Jean-Christophe Sauterel

Jean-Christophe Sauterel est Commissaire principal et Directeur prévention et communication à la Police cantonale vaudoise. Issu de l’École de police judiciaire, il est spécialiste des stratégies de communication interne et externe, de communication de crise et en relations médias. Il est chargé de cours à l’Institut suisse de police, à l’Office fédéral de la protection de la population et à l’Institut suisse de relations publiques depuis 2001. C’est en 2001 également qu’il est nommé porte-parole de la Police cantonale vaudoise et devient à ce titre responsable de la communication de crise en cas de catastrophe pour le canton de Vaud. Il participe, dans le cadre de son activité, au Sommet du G8 à Evian, au 13ème Sommet de la francophonie de Montreux et gère la communication de crise pour de nombreux événements dont l’Eurofoot 08, Air14, le Sommet sur la Syrie (2014) et les Nuclear Iran Talks (2015). Depuis 2015, il est responsable prévention et communication de l’EMCOR VIGIPOL, l’organe de coordination de lutte contre le terrorisme pour la Romandie et les cantons de Berne et du Tessin.

Mathieu Tornare

Mathieu Tornare

Mathieu Tornare a co-fondé, en 2016, l’agence de design et de communication Horde SA, présente à Lausanne, Genève, Bern et Zurich. Il y est Creative Director pour des clients tels que Swiss International Air Lines, Migros, Red Bull, RTS, Breguet, la Confédération Suisse ou encore Nespresso. Il enseigne ponctuellement à la HEG, à HEC Lausanne et à CREA. Titulaire d’un brevet fédéral de Spécialiste en Marketing, il a également étudié au Danemark, au Copenhagen Institute of Interaction Design (CIID). Par le passé, il a travaillé dans diverses start-ups, l’industrie et chez economiesuisse. Il prépare également sa licence de pilote d’avion. Il a voyagé dans plus de 63 pays et parle couramment quatre langues. Il est passionné de pêche à la mouche, qu’il pratique tout autour du globe.

Anne-Laure Roudaut

Titulaire d’une Licence en histoire et d’un Mastère en sciences politiques européennes, Anne-Laure Roudaut est au bénéfice d’une expérience de 19 ans dans les domaines de la gestion de projet, de la communication et des relations publiques. Durant 15 ans, elle a piloté des projets et géré la communication, les projets web et l’événementiel d’une association active dans les relations transfrontalières. Elle y a également appris l’art de parler en public, en animant de nombreux évènements et conférences. En parallèle, elle a intégré l’équipe de la Tribune de Genève en tant que rédactrice pour le site Signé Genève. Depuis 2017, elle a rejoint le Service des médias et des relations publiques des Hôpitaux universitaires de Genève. Ses domaines d’expertise sont la communication interne et externe, les relations publiques et la communication de crise.

Simon Zurich

Tout était réuni pour que Simon Zurich s’oriente rapidement vers les affaires publiques. Titulaire d’un master en droit de l’Université de Fribourg et d’un DAS en management de la communication de la HEG Fribourg, alors collaborateur parlementaire de l’ancien conseiller national Jean-François Steiert, il découvre l’agence furrerhugi, qui l’engage comme consultant. Ses mandats l’amènent à se spécialiser en lobbyisme. Simon Zurich représente les intérêts de ses clients auprès du Parlement fédéral, de l’administration fédérale et de différents organes décisionnels. Il oeuvre dans des domaines variés, comme la protection de la nature, la santé, le service public ou encore la politique culturelle. De nombreuses activités associatives bénévoles complètent ses activités professionnelles : Simon Zurich est également vice-président de la Fédération suisse des patients – section romande et membre du Conseil de fondation du Nouvel Opéra Fribourg. Finalement, il siège depuis 2016 au parlement de la Ville de Fribourg et y est membre de la Commission des constructions.