Aller au contenu principal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

L'actualité de la HEG-FR

Swiss Venture Capital Report 2021

26 janv. 2021

La pandémie de coronavirus a également perturbé les activités liées au capital-risque en Suisse. Les investissements dans les jeunes entreprises technologiques ont en effet baissé de 7,4% pour atteindre 2,1 milliards de francs. C’est ce que révèle le dernier Swiss Venture Capital Report (SVCR), réalisé par le portail d’information en ligne Startupticker.ch et l’association des investisseurs SECA.

Depuis la première étude systématique en 2012, les investissements de capital-risque dans des start-ups suisses sont passés de 300 millions à plus de deux milliards de francs. Un léger recul s’est dessiné en 2020. C’est avant tout pendant le premier confinement que les investisseurs ont levé le pied. />Les engagements ont repris à partir de l’été, tout comme leur volume. Au second semestre 2020, les investissements étaient même plus importants que lors de la période de référence de 2019 (une année record). C’est pourquoi il en résulte, sur une base annuelle, un recul relativement modéré de 7%.

2020: l’année sans méga-transactions

Alors que le volume cumulé des investissements de capital-risque a baissé, le nombre de campagnes de levée de fonds a augmenté de 14%, pour atteindre 304. La modification de l’affectation des fonds est due au coronavirus: les investisseurs voulaient notamment mettre les entreprises à l’abri des crises potentielles, au-delà de la phase de création. Le flux financier dans de nouveaux projets s’est montré plutôt réservé. En revanche, il y avait nettement plus d’investissements de l’ordre de 10 à 100 millions de francs. Par contre, aucun financement d’expansions de plus de 200 millions de francs n’a été réalisé.