Zum Inhalt

Indem Sie die Website weiterhin nutzen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu.

Isabela Pardal

L’EMBA, mon tremplin de reconversion

2017, l’année du bilan. A 34 ans, je m’ennuyais; ma carrière stagnait, le domaine juridique ne m’inspirait plus autant et je n’avais toujours pas digéré une déception académique. Trop jeune pour la double licence droit-économie, trop âgée pour le master en droit économique, j’étais passée entre les mailles. Mon insatisfaction professionnelle m’a poussée à reprendre des études, dans une perspective de différenciation, voire de reconversion. En lisant un article sur la formation continue, j’apprenais l’existence de l’EMBA de la HEG-FR; j’ai été séduite par les cours variés, en journée, et l’hétérogénéité des parcours des candidats. Au moment de l’inscription, M. Décosterd m’a dit une phrase qui m’a interpellée: «Vous serez une personne différente après ces deux années.» Ô combien avait-il raison!

2019, l’année de récolte. Oui, l’EMBA a été mon ticket d’or! J’en ressors grandie. A peine le cursus terminé, j’ai décroché un poste auprès d’un nouvel employeur. Timing parfait, objectif premier atteint, check! Mais la grande plus-value que j’emporte de l’EMBA repose sur les relations humaines entretenues avec ma classe. Notre esprit de camaraderie m’a réchauffé le coeur et boosté deux ans durant. Aurais-je réussi à rédiger mon mémoire en cours de formation et cru en ma reconversion sans le soutien et les encouragements de mes pairs? Peut-être; mais ma victoire n’aurait pas eu cette douce saveur. ❘

L’EMBA, mon tremplin de reconversion.

Isabela Pardal - Business Process Analyst