Aller au contenu principal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

L'actualité de la HEG-FR

Résultats de l’enquête GUESSS 2016

15 nov. 2017

Les étudiants souhaitent d’abord acquérir une expérience professionnelle avant de se lancer dans la création de leur propre entreprise. L’analyse des plans de carrière montre en effet qu’après avoir obtenu leur diplôme, les étudiants envisagent d’abord de poursuivre une carrière professionnelle avant de créer leur propre entreprise. Alors que directement après les études, 5.4 pour cent seulement des étudiants aspirent à l’indépendance et à la création d’entreprises, cette valeur atteint 29.4 pour cent cinq ans plus tard.

L’enquête GUESSS 2016 pour la Suisse occidentale a été réalisée par la Haute école de gestion Fribourg (HEG-FR).

Bien que 85.4 pour cent des étudiants souhaitent occuper un emploi salarié une fois leur formation achevée, ce taux tombe au profit de la création d’entreprises cinq ans plus tard. Alors que directement après les études, 5.4 pour cent seulement des étudiants aspirent à l’indépendance et à la création d’entreprises, cette valeur atteint 29.4 pour cent cinq ans plus tard. L’analyse des plans de carrière montre en effet qu’après avoir obtenu leur diplôme, les étudiants ayant une intention entrepreneuriale élevée envisagent d’abord de poursuivre une carrière professionnelle en tant que salarié ou de poursuivre leurs études avant de créer leur propre entreprise.

Avec le temps, les plans de carrière des étudiants en Suisse occidentale se modifient au profit de l’entrepreneuriat et la création d’une entreprise peut tout à fait représenter un objectif de carrière pour ces étudiants. Après avoir obtenu leur diplôme, ils veulent également acquérir des compétences nécessaires à la création d’une entreprise et considèrent la première expérience professionnelle comme une étape supplémentaire de leur formation. Une carrière d’employé immédiatement après les études est plus attractive pour les étudiants, car elle leur permet d’accéder rapidement et facilement à des ressources financières et avantages personnels. Ce n’est que plus tard que les étudiants abandonnent leur zone de confort, la création d’une nouvelle entreprise exigeant beaucoup d’engagement personnel, sans garantie de réussite.

Les étudiants dans le processus de création d’entreprise

L’enquête GUESSS 2016 s’est également penchée plus précisément sur les intentions entrepreneuriales des étudiants. A cet égard, les étudiants de Suisse occidentale montrent un engouement modéré de 3.4 par rapport à la Suisse alémanique et au sud de la Suisse (respectivement 3.1 et 3.6). La moyenne internationale est significativement plus élevée. Le taux de création d’entreprise chez les étudiants de Suisse occidentale est de 2.2 points plus bas qu’à l’international. Seule une faible proportion d’étudiants de Suisse occidentale a déjà débuté une activité entrepreneuriale. Les étudiants en Suisse occidentale sont plus orientés vers une perspective académique que pratique ; la création de sa propre entreprise ne représente en effet pas une option durant ou directement après les études. La comparaison des caractéristiques des étudiants dans le GUESSS 2016 pour la Suisse occidentale montre un faible niveau du taux de création d’entreprise et un niveau d’intentions entrepreneuriales modéré, alors que les compétences perçues et l’orientation de l’établissement de formation sont des facteurs positifs influençant les activités entrepreneuriales des étudiants. L’ambiance entrepreneuriale et la réputation relativement à l’entrepreneuriat dans les HES et les universités de Suisse occidentale se situent au-dessus de la moyenne nationale et internationale.

Rôle des hautes écoles spécialisées et des universités dans le soutien aux nouvelles entreprises

Il existe donc un réel potentiel entrepreneurial chez les étudiants ; par conséquent, les hautes écoles en Suisse occidentale doivent davantage miser sur ce potentiel à l’avenir. Il est étonnant de constater que plus de la moitié des étudiants n’ont pas encore suivi d’enseignement sur une thématique liée à l’entrepreneuriat. Une offre ciblée sur la création d’entreprise et une communication adéquate permettraient de lever les craintes chez les étudiants et de leur faciliter la création d’une entreprise durant leurs études ou une fois diplômés. En Suisse occidentale, les HES et les universités doivent présenter aux étudiants la création d’entreprise comme une option de carrière et leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour qu’ils envisagent de s’engager dans cette voie. C’est alors que les hautes écoles pourront prétendre amener les étudiants plus loin qu’à l’entrée de la vie professionnelle. Le potentiel entrepreneurial que l’enquête GUESSS 2016 a mis en évidence chez les étudiants de Suisse occidentale pourrait ainsi être déployé en activité entrepreneuriale.

Le projet GUESSS

Le rapport GUESSS 2016 analyse les intentions entrepreneuriales et professionnelles des étudiants, ainsi que leurs activités entrepreneuriales. En 2016, les étudiants de 50 pays ont pris part à l’enquête. En 2016, le projet GUESSS a été conduit dans 50 pays.

Institut Petites et moyennes entreprises

+41 26 429 63 77