Communiqué: La complexité des fonds de prévoyance

Communiqué de presse

LA COMPLEXITÉ DES FONDS DE PRÉVOYANCE

Résultats de l’étude menée par la Haute école de gestion Fribourg (HEG-FR)
 
Les suisses placent de plus en plus leur argent dans des fonds de prévoyance. Il devient donc important de choisir un fonds de prévoyance pertinent. Etant donné que les avantages fiscaux sont identiques pour tous les produits 3a, les épargnants gardent souvent leur capital au même endroit. Pour faciliter la compréhension entre les différents prestataires, la Haute école de gestion Fribourg (HEG-FR) a mis en place un système de notation et de comparaisons des produits 3a.
 
Le développement démographique en Suisse met les fonds de prévoyance sous pression. Il est bien connu que la proportion entre les personnes actives et les retraités ne cesse de se réduire. Dans ce contexte, l’épargne individuelle du 3ème pilier, par le biais des fonds de placement 3a, devient toujours plus importante. La population suisse semble être consciente de cet avantage. Selon les chiffres de 2011 de l’Office fédérale des assurances sociales (OFAS), les suisses ont versé un montant record de plus de 42 milliards de francs pour le 3ème pilier. Etant donné que les avantages fiscaux sont identiques pour tous les produits 3a, le critère d’exclusion pour un épargnant repose essentiellement sur l’évolution de son fonds de placement. Dans la pratique, le manque de connaissance, de transparence ainsi que la diversité des produits proposés impliquent que la majorité des épargnants garde le même fonds, même si ce dernier est sous-performant par rapport au marché.
 
Dans ce contexte, la Haute école de gestion Fribourg (HEG-FR) a élaboré un système de notation et de comparaisons des produits 3a. Les résultats de cette recherche publiés dans le journal « Handelszeitung » démontrent que les fonds de placement 3a ont obtenu la note de « très bien ». Il en découle également que, depuis deux ans, l’assurance Axa Wintherthur distance tous les prestataires de fonds de prévoyance en Suisse. Ce résultat est valable, non seulement pour les fonds de prévoyance à revenu fixe, mais également pour des profils de risque défensif et pondéré. L’assurance Swiss Life et la banque privée LGT obtiennent une bonne appréciation.    

Les banques en tant que fournisseurs classiques de produits de prévoyance sont en retard par rapport à la concurrence. Deux raisons expliquent ce recul: les différents coûts des fonds et l’allocation des actifs. Les fonds de prévoyance des assureurs sont constitués par une proportion significativement plus élevée de placements immobiliers par rapport aux produits bancaires et cela au détriment de la part d’obligations. Ce constat tient au fait que les compagnies d'assurance sont traditionnellement très expérimentées dans les investissements orientés à long terme tel que l’immobilier.
Concernant l’épargne sous forme de prévoyance, trois points sont à prendre en considération : la composition du fonds, le montant des frais et l’optimisation fiscale. Selon l’étude de la HEG-FR, les produits les mieux classés démontrent, qu’aujourd’hui plus que jamais, la consultation du Factsheet (fiche d’information) est inévitable. Cette documentation explique dans quel placement le fonds est investi. Par ailleurs, en achetant des produits d’assureurs et des produits bancaires, l’investisseur obtient une diversification maximale. De cette façon, il est en mesure de faire face aux 30 prochaines années, quelle que soit l’évolution des placements immobiliers ou obligataires.
 

CONTACT

 
Leïla Braïdi
Chargée de communication
Ch. du Musée 4
CH-1700 Fribourg

T: +41 26 429 63 56
F: +41 26 429 63 34
heg-communication@hefr.ch
Haute école de gestion | Ch. du Musée 4 | 1700 Fribourg | T : +41 26 429 63 70 | F : +41 26 429 63 75 | heg-fr@hefr.ch | www.heg-fr.ch
© copyright 2014 | design by ASPHALTE-DESIGN